Posted on Laisser un commentaire

Wang ex investisseur du port du Havre est en Chine

 

Hsueh Sheng Wang, dit « M. Wang »Eurasia Groupe, figure commerçante d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) Centre Eurasia et investisseur du port du Havre

Arrivé de Chine en France, sans papiers, en 1978, à l’âge de 13 ans, M. Wang était notamment passé par la restauration, le textile (sous-traitant de La Redoute et de Kiabi) avant de se lancer dans l’immobilier de bureaux. Un parcours de self-made-man fulgurant qui suscitait autant d’admiration que d’interrogations au sein de la diaspora chinoise.

WANG, Eurasia Groupe avec une équipe de plus de 200 collaborateurs

Poursuivi depuis longtemps par une réputation sulfureuse, Le Monde avait pu le rencontrer en 2011, au moment du lancement de ses investissements au Havre.

 

Centre Eurasia Groupe par M. Hsueh-Sheng Wang au Havre

Un projet de taille «C’est notre plus gros coup depuis notre création en 1993», s’enthousiasme Hsueh-Sheng Wang, le responsable du groupe Eurasia. Composé à 60% d’un actionnariat français et à 40% de chinois, le groupe dispose de 270.000m² de magasins, showroom et bureaux au Nord de Paris essentiellement. «C’est la première fois que nous nous installons aussi loin». Avec le projet havrais de 78.000m², le groupe franco-chinois devrait ainsi augmenter sa capacité de près de 25%. L’Eurasia centre devrait comporter un ensemble de modules d’exploitation de 1.200 à 2.500m² par unité, soit 50 lots au total. Parmi les différentes activités prévues, 25% de la surface doit être consacrée aux marchandises de textile, chaussures, décoration, bazar et maroquinerie et 25% à l’ameublement, décoration de la maison et matériaux de construction. Pour l’export le groupe prévoit des produits haut de gamme tels que le vin. Au total, 15% de la surface sera dédiée au conditionnement du vin et 15% au conditionnement des marchandises pour l’envoi vers la Chine. «Ce qui nous intéresse pour l’export ce sont des produits de luxe comme le foie gras dont les Chinois sont très friands, ainsi que la maroquinerie de luxe». Eurasia a prévu un investissement de 23M€ pour cette acquisition auHavre: «Avec l’aménagement des routes et les intérieurs». La part à l’import devrait représenter 60 à 70% de l’activité, le reste pour l’export. Et si on parle emploi, monsieur Wang prévoit la création de: «200 à 700 emplois, si on compte quepour100m² nous avons besoin d’une personne». Le responsable d’Eurasia qui annonce que 30.000m² sont déjà loués: «Ce qui nécessite déjà l’embauche de cinquante personnes».

 

Impliqué au sein de nombreuses associations, M. Wang était depuis des années à la tête

d’une société familiale, Eurasia, composé d’une dizaine de salariés.

 

Laisser un commentaire