Aménagement du port du Havre : la réussite d’ Eurasia Groupe M. WANG

Aménagement du port du Havre : la réussite d’ Eurasia Groupe M. WANG

 

 

Un entrepreneur breton annule sa poursuite en justice vers le magnat chinois de l’immobilier M. Hsueh Sheng Wang, dit « M. Wang » d’Eurasia Groupe

 

En jeu : l’aménagement d’une partie du port du Havre

C’est une bonne affaire pour le port du Havre : un riche homme d’affaires chinois porteur de nombreux projets, des rendements locatifs importants

 

  1. WANG, Eurasia Groupe

 

 

Eurasia Groupe est spécialisé dans la détention et la gestion d’actifs immobiliers d’entreprise. L’activité du groupe s’organise autour de 2 pôles : gestion immobilière – détention d’un patrimoine d’actifs gérés en sous-location, location directe et exploitation hôtelière. EURASIA GROUPE est une société foncière spécialisée dans la location et la sous-location d’actifs immobiliers d’entrepôts logistiques, de magasins show-rooms et de bureaux.

 

La stratégie du Groupe vise à générer des revenus locatifs sécurisés et à optimiser les rendements des actifs détenus dans une perspective de détention à long terme. Pour cela, le Groupe cherche en permanence à proposer à ses clients un lot correspondant à leurs exigences en termes de superficie. La taille des lots s’échelonne de 50 m² à environ 5 000 m². Les actifs immobiliers sont situés en Ile de France et plus particulièrement sur la couronne Nord de Paris, sur des axes à forte commercialité. EURASIA GROUPE possède 16 filiales en France et a réalisé un chiffre d’affaires consolidé 2013 d’environ 25 M€. Le Groupe détient deux structures principales, EURASIA GROUPE (ALEUA – compartiment Alternext de Nyse Euronext Paris) et EURASIA FONCIERE INVESTISSEMENTS (EFI – compartiment C de Nyse Euronext Paris) qui développent une activité de foncière et de gestion immobilière.

 

 

La stratégie de la Société repose sur une politique active d’entretien et de valorisation de son patrimoine, une gestion dynamique des baux, et une capacité à identifier et à réaliser des projets d’investissements cohérents.

Ces ambitions stratégiques s’articulent autour de plusieurs axes :

–    Poursuivre la valorisation de son portefeuille actuel par un programme pluriannuel cohérent d’entretien, de rénovation et de restructuration des actifs (notamment à l’occasion des départs des locataires) ;
–    Développer la politique de location d’actifs à fort potentiel auprès de sociétés foncières ; actifs destinés à être sous loués par la Société après travaux d’aménagement pour fractionnement en plusieurs lots ;
–    Maintenir une politique de gestion locative efficace assurant à la Société des taux d’occupation et de recouvrement de loyers élevés (suivi régulier de la solvabilité de ses locataires, anticipation de leurs besoins, des prochains départs et arrivées, des restructurations nécessaires) ;
–    Accroître la rentabilité de ses actifs par une gestion dynamique des baux à l’occasion notamment des négociations avec les sociétés foncières lors de la prise en location par la Société de biens qu’elle entend sous louer, des relocations et des renouvellements de baux ;
–    Mener une politique d’investissement ciblée sur les actifs à fort potentiel de revalorisation toujours en zone périphérique et sur des axes attractifs (sur des zones à forte accessibilité ou à proximité d’importants bassins de consommation et qui présentent un bon potentiel de commercialisation) ;
–    Arbitrer les actifs dont le potentiel de revalorisation est atteint ou qui pourraient ne plus correspondre aux critères d’investissement ;
–    Diversifier son patrimoine en élargissant d’une part la nature des lots proposés (acquisition d’un premier hôtel fin 2008) et d’autre part la localisation géographiques (projet d’acquisition d’un bâtiment à Trappes pour le second semestre 2009) ;
–    Gérer activement la dette bancaire, avec une stratégie consistant à mettre en place un financement dédié pour chaque nouvelle acquisition, sur des durées relativement longues et de manière à optimiser le taux de rendement interne de chaque investissement. Afin d’optimiser son exposition au risque et sa structure financière, la Société peut réaliser le cas échéant des opérations de couverture, de restructuration de sa dette, de refinancement d’actifs…

 

 

 

 

Tout commence en 2011. L’homme d’affaires chinois Hsueh Sheng Wang, à la tête d’Eurasia Groupe, rachète en grande pompe à la municipalité du Havre, en Seine-Maritime, 79 000 m² d’entrepôts désaffectés, idéalement situés près du port. Son ambition affichée est d’en faire un grand centre d’import-export avec la Chine. Son empire immobilier commercial, situé à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, lui en donne les moyens. L’acte de vente de 7 M€ est signé sous l’oeil des caméras de télévision, à l’hôtel de ville, par le maire de l’époque, un certain Edouard Philippe. Très enthousiaste, ce dernier promet la création de 600 à 700 emplois.

 

Une fois les entrepôts divisés en lots, Hsueh Sheng Wang les met sur le marché. L’un des premiers acquéreurs à sortir son portefeuille est cet entrepreneur breton, qui souhaite garder l’anonymat. En 2013, il achète deux cellules commerciales pour la somme de 800 000 €, dans l’optique de les louer.

 

empoché au Havre au moins 26 M€ à la suite de la cession de plusieurs lots, selon le rapport d’activité 2014 et d’autres ventes ont eu lieu depuis.

 

«Je voulais aider la France» Hshueh Shen Wang, promoteur immobilier

En 2006, la ville du Havre fait l’acquisition de 79 000 m 2 d’entrepôts situés sur le port. Coût de l’opération : 7,5 M€. Mais, pendant les quatre années qui suivent, aucun projet ne voit le jour. Si bien qu’en 2010 la mairie, emmenée alors par le futur Premier ministre Edouard Philippe, décide de vendre toute cette zone à Hsueh Sheng Wang. Ce dernier promet des aménagements considérables et laisse entrevoir des perspectives alléchantes pour le développement économique de la ville.

Du côté de la mairie, on se retranche derrière le fait que le site est aujourd’hui privé. Quant à M. Wang, joint par téléphone, il assure qu’il n’a jamais promis de créer des emplois. « La municipalité était bien contente de vendre pour ne plus payer de taxe foncière. Je voulais investir pour aider la France mais Le Havre est un endroit qu’on ne peut pas développer. »

 

 

 

Wang ex investisseur du port du Havre est en Chine

 

Hsueh Sheng Wang, dit « M. Wang »Eurasia Groupe, figure commerçante d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) Centre Eurasia et investisseur du port du Havre

Arrivé de Chine en France, sans papiers, en 1978, à l’âge de 13 ans, M. Wang était notamment passé par la restauration, le textile (sous-traitant de La Redoute et de Kiabi) avant de se lancer dans l’immobilier de bureaux. Un parcours de self-made-man fulgurant qui suscitait autant d’admiration que d’interrogations au sein de la diaspora chinoise.

WANG, Eurasia Groupe avec une équipe de plus de 200 collaborateurs

Poursuivi depuis longtemps par une réputation sulfureuse, Le Monde avait pu le rencontrer en 2011, au moment du lancement de ses investissements au Havre.

 

Centre Eurasia Groupe par M. Hsueh-Sheng Wang au Havre

Un projet de taille «C’est notre plus gros coup depuis notre création en 1993», s’enthousiasme Hsueh-Sheng Wang, le responsable du groupe Eurasia. Composé à 60% d’un actionnariat français et à 40% de chinois, le groupe dispose de 270.000m² de magasins, showroom et bureaux au Nord de Paris essentiellement. «C’est la première fois que nous nous installons aussi loin». Avec le projet havrais de 78.000m², le groupe franco-chinois devrait ainsi augmenter sa capacité de près de 25%. L’Eurasia centre devrait comporter un ensemble de modules d’exploitation de 1.200 à 2.500m² par unité, soit 50 lots au total. Parmi les différentes activités prévues, 25% de la surface doit être consacrée aux marchandises de textile, chaussures, décoration, bazar et maroquinerie et 25% à l’ameublement, décoration de la maison et matériaux de construction. Pour l’export le groupe prévoit des produits haut de gamme tels que le vin. Au total, 15% de la surface sera dédiée au conditionnement du vin et 15% au conditionnement des marchandises pour l’envoi vers la Chine. «Ce qui nous intéresse pour l’export ce sont des produits de luxe comme le foie gras dont les Chinois sont très friands, ainsi que la maroquinerie de luxe». Eurasia a prévu un investissement de 23M€ pour cette acquisition auHavre: «Avec l’aménagement des routes et les intérieurs». La part à l’import devrait représenter 60 à 70% de l’activité, le reste pour l’export. Et si on parle emploi, monsieur Wang prévoit la création de: «200 à 700 emplois, si on compte quepour100m² nous avons besoin d’une personne». Le responsable d’Eurasia qui annonce que 30.000m² sont déjà loués: «Ce qui nécessite déjà l’embauche de cinquante personnes».

 

Impliqué au sein de nombreuses associations, M. Wang était depuis des années à la tête

d’une société familiale, Eurasia, composé d’une dizaine de salariés.

 

La star du Chinatown à Aubervilliers Eurasia Groupe : Hsueh Sheng Wang investi aussi à Aubervilliers

 

 

 

 

L’un des principaux hommes d’affaires du Chinatown d’Aubervilliers, Hsueh Sheng Wang, à la tête du groupe immobilier Eurasia,

 

 

Hsueh Sheng Wang « Un Chinois investit une partie du Port du Havre »

En 2011, l’homme d’affaires Hsueh Sheng Wang, Eurasia Groupe, star du Chinatown d’Aubervilliers, affolait journaux et télés.

 

 

Un contrat signé en grandes pompes dans les salons de l’hôtel de ville du Havre par Wang et le maire de l’époque, Edouard Philippe, devenu Premier ministre.

Objectif: faire de ces lieux de stockage un vaste showroom où les exportateurs chinois pourraient montrer leurs produits aux potentiels clients français. Six ans plus tard, la majeure partie des entrepôts a bien été rénovée puis louée ou revendue à des PME et des logisticiens. Mais pas de showroom ni de grande plate-forme d’import-export. Et les 700 emplois promis ne sont pas au rendez-vous.

Surtout, selon nos informations, l’ex-grossiste, est reconverti dans l’immobilier.

 

Même le dimanche, il regarde sa montre. Hsueh Sheng Wang a des rendez-vous d’affaires et il se moque bien des jours fériés. Ce petit homme discret de 47 ans, au costume impeccable, est PDG d’Eurasia, une société spécialisée dans la location-gestion commerciale et la promotion immobilière, cotée en Bourse, avec un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros. Il tient à dissiper tout soupçon : sa réussite, l’homme, arrivé à l’âge de 13 ans sans connaître un mot de français, il ne la doit à personne. »A[sa]seule volonté et à[son]travail », assure-t-il. C’est qu’il a eu du flair, Hsueh Sheng Wang, en misant, du côté d’Aubervilliers, sur ces entrepôts désaffectés qu’il a rachetés, retapés, découpés pour les louer à des grossistes. Et, dans sa course effrénée, il a jeté l’ancre au Havre, où il devrait ouvrir sur le port, en mai, 40 000 mètres carrés de locaux réservés à l’import-export avec la Chine, autour de produits pour la maison. »A Saint-Denis, nous prévoyons également de construire un petit centre commercial et un hôtel-résidence », poursuit-il.

Comme 70 % des immigrés chinois, Hsueh Sheng Wang est originaire de Wenzhou, petite ville portuaire de la province du Zhejiang, coincée entre Shanghai et Hongkong et dont les ressortissants ont gagné la France

 

Grossiste reconverti dans l’immobilier

Agé de 52 ans, Wang est originaire de Ningbo, une ville portuaire située au nord de Wenzhou, dans la province du Zhejiang, considérée comme l’un des ateliers du monde et le principal berceau de l’immigration chinoise en France. Arrivé à 13 ans dans l’Hexagone, il se lance d’abord dans la restauration avant de faire fortune dans la confection, dans le Nord puis en région parisienne, fournissant les enseignes Kiabi, Gifi ou encore La Redoute.

L’homme d’affaires devient l’une des figures de proue du Sentier d’Aubervilliers. Le premier centre européen d’import-export de textile rassemble 1600 magasins de vente en gros, tenus en majorité par des commerçants originaires de Wenzhou. 10 000 personnes travaillent dans le « triangle d’or », entre l’avenue Victor Hugo, la rue des Gardinoux et la rue de la Haie-Coq où se situe le siège d’Eurasia Groupe, la société de Wang, cotée sur Euronext Growth (marché dédié aux valeurs moyennes) et dont il détient 64%.

Chinatown Aubervilliers est la plateforme de distribution en Europe

  1. WANG est reconverti et crée de l’emploi

Comme l’explique Richard Beraha dans son livre La Chine à Paris, Wang fait partie de ces Wenzhous les plus fortunés qui, jugeant leurs affaires de textile trop contraignantes et aléatoires, décident de s’en séparer pour se reconvertir dans l’achat, la vente et la location de locaux commerciaux. Eurasia gère ainsi 375 000 mètres carrés d’entrepôts et de boutiques, essentiellement en Seine-Saint-Denis, et a même plusieurs projets d’hôtel. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe a atteint 31 millions d’euros en 2016, pour un résultat net de 9 millions. Au sein de la communauté chinoise, adepte de la discrétion, la personnalité de Wang détonne. Il n’hésite pas à s’afficher dans les médias et à jouer les VRP du Havre auprès des entreprises chinoises (34 % des clients du port), pour le plus grand bonheur des responsables locaux.

En 2014, il lance même sa propre chaîne de télé communautaire, Eurasia TV.

 

 

Réalisation de 12.000 m2 de bureaux et commerces au 84, Boulevard Félix Faure 93300 Aubervilliers

 

Voici l’image du 84, Boulevard Félix Faure 93300 Aubervilliers

 

 

 

Vill’up la villette, de l’écologie à Paris, par Maurice BANSAY Apsys

Vill’Up obtient la certification BREEAM Very Good
Six mois après son ouverture, Vill’Up, nouveau spot shopping et fun du 19ème arrondissement de Paris a obtenu la certification BREEAM Very Good !

 

Maurice BANSAY, Apsys, crée un centre commercial en pensant à l’écologie

 

Vill’up la villette, de l’écologie à Paris par Maurice BANSAY Apsys

Développé par le Building Research Establishment, un organisme privé britannique de recherche, la certification BREEAM entend évaluer la performance environnementale des bâtiments et encourager leur durabilité. Avec plus de 2 264 622 attestations délivrées dans le monde, BREEAM est devenu le standard en termes de certification de construction durable. En récompensant les bâtiments qui utilisent des ressources naturelles de manière efficace, le Building Research Establishment souhaite insuffler une dynamique environnementale dès les phases de conception et de développement des projets.

Vill’Up s’est notamment distingué dans les catégories d’occupation des sols et de l’écologie, dans l’excellente accessibilité de son centre ainsi que dans la bonne gestion de ses déchets. Situé au sein du Parc de la Villette, dans la 4ème travée de la Cité des sciences et de l’industrie, Vill’Up a su composer avec l’héritage d’une infrastructure atypique, remise au goût du jour, qui retranscrit l’histoire des anciens abattoirs de Paris.
Cette certification BREEAM Very Good récompense la volonté de Vill’Up de s’implanter durablement dans l’écosystème du Parc de la Villette.

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Maurice BANSAY, Apsys propriétaire du siège du Parti Socialiste

 

Apsys refinance Posnania, son nouveau fleuron polonais, pour un montant total de 260 Millions d’€

 

Apsys a bouclé le refinancement à long terme de Posnania, son nouveau fleuron polonais, auprès des banques Berlin Hyp AG, ING Bank Śląski S.A., Société Générale and Deutsche Postbank AG.

 

Ce refinancement, d’un montant de 260 Millions d’€ au total, est l’un des plus importants jamais consentis en immobilier commercial en Europe Centrale. Le financement initial du projet dans sa phase de développement en 2014 avait déjà établi un record en la matière.

 

Posnania, flagship de 100 000 m² GLA inauguré en octobre 2016 à Poznan, rencontre un formidable succès et devrait accueillir 15 millions de visiteurs d’ici la fin de l’année, performance exceptionnelle et supérieure aux objectifs.

 

Berlin Hyp AG, et ING Bank Śląski S.A, qui avaient participé au financement initial de Posnania, ont renouvelé leur confiance envers Apsys, en participant à ce refinancement aux côtés de Société Générale et Postbank. « Le refinancement à long terme de Posnania est une étape importante pour Apsys et va nous permettre d’accélérer la mise en œuvre de notre ambitieux plan de développement à 5 ans : la création de 300 000 m² d’opérations iconiques en France et en Pologne, dans la lignée de Manufaktura, Beaugrenelle et Posnania » souligne Fabrice Bansay, Directeur Général du Groupe Apsys.

 

Dans cette transaction, Apsys et Foncière Euris, propriétaires respectivement de 73% et de 27% du capital, ont été conseillés par Stepling et le cabinet d’avocat Dentons; Linklaters représentait le consortium bancaire Berlin Hyp AG, ING Bank Śląski S.A., Société Générale and Deutsche Postbank AG.

 

Posnania, un centre commercial en Pologne, par Maurice BANSAY, Apsys

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Posnania, le centre commercial en Pologne, par Maurice BANSAY, Apsys

Posnania récolte deux prix aux ICSC Solal Marketing Awards

Dernier flagship d’Apsys en Pologne, Posnania a reçu deux prix lors de la cérémonie de ICSC Solal Marketing Awards qui s’est déroulée le 7 et 8 juin dernier à Vienne : un prix pour sa campagne de lancement et un autre prix pour l’incroyable shooting de Szymon Brodziak IN-POSNANIA. Evènement reconnu dans le milieu des foncières, ICSC Solal Marketing Awards récompense les actions marketing les plus marquantes et les plus réussies.

« C’est un honneur de recevoir ce prix car nous avions face à nous des très belles campagnes réalisées par des centres de toute l’Europe et de l’Afrique du Sud. Nous sommes extrêmement heureux de voir que notre savoir-faire est reconnu à l’échelle internationale ! Je peux vous assurer que nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers : nos futures campagnes seront toutes aussi créatives qu’impactantes. » déclare Agnieszka Juszkis, Directrice Marketing de Posnania.

Visant à promouvoir Posnania comme la nouvelle destination shopping incontournable de Poznań, la campagne d’ouverture de Posnania a été récompensée par le jury de l’ICSC (International Council of Shopping Centers). Elle s’est articulée autour des différentes communications originales et d’un gala qui s’est déroulé sur 4 jours et a été diffusé par la télévision locale. Des nombreuses célébrités polonaises et internationales ont participé à cet événement, y compris la fameuse actrice américaine Eva Longoria.

Le projet IN-POSNANIA a également été récompensé. Dans le centre encore en construction, le célèbre photographe polonais Szymon Brodziak a immortalisé les danseuses du ballet de Poznań à travers 19 photos en noir et blanc. Exposé à l’entrée du bâtiment de Posnania et imprimé sous forme de livre, ce shooting, déjà primé à l’International Photography Awards à New-York, avait pour but de défier la perception des dispositifs classiques de l’immobilier commercial. A Posnania, tout a été pensé pour allier le confort et l’émotion.

 

Maurice BANSAY, Apsys

Dernier-né de l’imaginaire d’Apsys, Posnania a ouvert ses portes en octobre 2016. Avec ses 100 000 m² de surface commerciale, Posnania accueille 300 enseignes, des restaurants et cafés mais aussi un multiplexe avec un billard et un bowling, un fitness doté d’une piscine et un espace enfants. Posnania se distingue par une expérience consommateur exceptionnelle : installations digitales, architecture, design, services premium comme le « collect & try » ou le shopping mains libres et ses nombreux services dédiés aux familles, aux cyclistes et aux conducteurs.

Les prix ICSC Solal Marketing Awards représentent la plus importante distinction marketing dans le domaine de l’immobilier commercial. L’ICSC organise chaque année un concours pour sélectionner les campagnes marketing les plus remarquables dans les centres commerciaux internationaux.

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Maurice BANSAY Apsys est le nouveau propriétaire du siège du Parti Socialiste

 

 

Maurice BANSAY, Le fondateur d’Apsys a l’habitude des bureaux iconiques pour réaliser des centres commerciaux en France et en Pologne.

 

Un siège iconique

La conception de nos nouveaux bureaux exprime l’ambition produit et l’approche managériale qui sont les nôtres : favoriser l’agilité, les échanges, l’intelligence collective pour, in fine, développer des lieux toujours plus iconiques, créatifs, audacieux ! Ce n’est pas un hasard si le Lab est au cœur de nos bureaux !

Quelques chiffres : 1300 m², 85 personnes sur place

 

Un Lab au cœur de notre stratégie

Le Lab est au cœur de nos nouveaux bureaux, et, de la même manière, au cœur de notre stratégie. Le commerce est en pleine mutation. Plus que jamais la créativité et l’agilité primeront. Il s’agit d’être les premiers à anticiper les attentes des consommateurs mais aussi celles des revendeurs. Apsys a ces savoir-faire dans son ADN : nous avons toujours cherché à viser plus loin (« Imaginer demain » a longtemps été notre signature, ce n’est pas un hasard !) et les « Iconic places » sont notre marque de fabrique !

C’est grâce aux apports du Lab que Posnania propose un confort client si abouti :

-plus de 30 services proposés (achat mains libres, Premium Lounge, « try & collect »…),  

-une attention unique portée aux familles : jeux interactifs pour les enfants, sols à LED, espace dédié dans le food court,

-l’immersion digitale y est (presque) totale : offres adaptées au profil des clients, plan interactif, paiement mobile, mémorisation de la place de parking, système de géolocalisation… Posnania agrège ce qui se fait de mieux dans l’industrie des centres commerciaux !

Une conviction forte qui a toujours régi l’approche managériale d’Apsys est de s’appuyer sur les talents, l’énergie et l’implication de ses équipes. Le Lab d’Apsys synthétise ces 2 partis-pris : innover à travers la créativité des équipes ! Apsys Lab est une plateforme d’innovation à laquelle chaque collaborateur pourra apporter sa pierre, un forum ouvert à tous, car l’innovation est devenue plus que jamais un avantage concurrentiel dans notre industrie.

 

Chiffres clés Apsys

2 Millions d’€ en portefeuille/ 1.3 Millions d’€ en projet

7 centres en patrimoine/ 30 centres en gestion

6 projets dont 2, bientôt 3, sont en cours de construction

370 employés en France et en Pologne

Plus de 40 trophées nationaux et internationaux

Notre vision du secteur

Pour Apsys, il faut que chaque lieu :

  • Soit doté d’une personnalité : nous imaginons des lieux à vivre, dont l’âme, le sens, la singularité fédèrent une communauté et créent un sentiment d’appartenance.
  • Suscite la surprise, la découverte, l’échange, l’amusement ; en bref, crée l’émotion ! C’est la vocation première du commerce : avec le développement du digital, qui a pour lui d’indéniables qualités fonctionnelles, cette dimension « enchanteresse » s’impose encore plus au commerce physique.
  • Soit pensé pour les consommateurs, les hommes et les femmes qui les fréquentent ! Nous devons tenir compte de leur diversité, assurer à chacun une expérience de visite constamment renouvelée… Cela semble évident mais tenir compte du consommateur dès le tout début de la conception d’un centre est une évolution récente du commerce…
  • Où commerce physique et digital se complètent, au service d’une expérience consommateur désormais résolument omnicanale. Au cœur de nos démarches, faciliter la vie des consommateurs, créer des liens intimes avec eux et optimiser l’attractivité de nos enseignes !

 

Nos prochaines Iconic Places 

Muse – ouverture le 21 novembre prochain à 19h !

Fruit de plus de 10 ans de travail, Muse est une opération audacieuse et créative, qui a fédéré acteurs publics et privés, architectes et entreprises de construction, autour d’une vision résolument contemporaine de la ville. Avec tous nos partenaires, nous nous réjouissons de l’ouverture de Muse le 21 novembre prochain. Muse deviendra une nouvelle référence urbaine et commerciale ! 

37 000 m² – 115 boutiques et restaurants – ouverture 21 novembre 2017

 

Steel, un projet d’entrée de ville iconique – lancement des travaux, début du mois de Septembre

Stratégiquement situé à l’entrée de Saint-Etienne, Steel sera une nouvelle figure de proue pour la ville du design, grâce à une architecture et un design puissants (dont une résille, spectaculaire et poétique, inspirée par les marqueurs locaux). En complémentarité avec le centre-ville, le mix merchandising se concentrera sur l’équipement de la maison, le bricolage, les loisirs et le sport. Cet « Active shopping resort » offrira une expérience client unique avec 5 000 m² d’activités indoor et 37 000 m² d’espaces verts et des terrains de jeux.

70 000 m² – 60 boutiques et restaurants – ouverture 2019

 

Eden, « Refresh the retail ! » à Servon (77)  – lancement des travaux à la fin du mois d’Octobre

Promenade piétonnière et végétale pour toute la famille, Eden proposera un mix de commerces, restaurants, loisirs indoor/ outdoor et espaces de vie conviviaux. Son architecture moderne et chaleureuse, signée L35, soulignera la douceur de vivre propre au « pays de la Rose ». Eden jouira d’une excellente accessibilité. Complémentaire à une zone commerciale actuellement en construction, Eden sera la destination shopping/ loisirs/ plaisir à taille humaine de Seine-et-Marne.

30 000 m² – 50 boutiques et restaurants – ouverture 2019

 

Neyrpic, l’ancienne manufacture reprend vie, à Saint-Martin d’Hères (38)

À l’emplacement des usines éponymes, Neyrpic sera un lieu vibrant et pluriel où commerces, loisirs, sports, culture et nature seront intrinsèquement liés. L’architecture de Neyrpic, signée Edouard François, détournera matériaux et turbines issus de l’ancienne manufacture et containers industriels, dans un esprit brut ultra-inventif. Au cœur du projet, une coulée verte accueillera des événements, des activités saisonnières, des happenings, des terrasses de cafés et des restaurants. Résolument respectueux de son environnement, Neyrpic générera une partie de l’énergie nécessaire à son fonctionnement grâce à 20 000 m² de panneaux photovoltaïques en toiture.

46 000 m² – 95 boutiques et restaurants – ouverture 2020

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Les boutiques de Muse à Metz, par Maurice BANSAY Apsys

Apsys fait le plein de signatures !

 

Des nombreuses enseignes viennent de rejoindre nos projets, et parmi ces projets, Muse qui est prévu d’ouvrir ses portes à l’automne prochain se trouve au premier rang, ainsi que nos centres en exploitation. A l’occasion du Siec, retour sur nos signatures les plus récentes.

 

Dernière ligne droite pour Muse !

Quelques jours après la signature de l’emblématique Uniqlo, le nouveau concept hybride Micromania/ Zing Pop Culture a également choisi Muse ! Cette boutique Micromania/Zing Pop Culture de Muse comprendra un espace dédié aux jeux vidéo ainsi qu’une offre large en produits dérivés (figurines collectors, « Toy Pop », t-shirts, mugs, jeux de société issus des licences les plus prisées) pour les fans de pop culture. C’est sa première implantation en France ! Rituals, cette célèbre marque néerlandaise de beauté, a aussi choisi Muse pour sa première implantation dans le Grand-Est et y proposera en exclusivité ses produits raffinés pour le corps et la maison. Kujten (marque française de référence du cachemire de Mongolie), K-Way (célébrissime pour ses coupe-vent intemporels et haut-de-gamme !) et Jott (marque marseillaise spécialisée dans les doudounes colorées) viennent renforcer une offre mode déjà très attractive ! La pâtisserie Aux Merveilleux fera le bonheur des gourmands avec les produits phares (meringues et brioches revisitées) qui ont fait la renommée de la maison ! Nouveau mall de Lorraine dont l’ouverture est prévue à l’automne 2017, Muse proposera 112 enseignes (aux trois-quarts inédites à Metz) en food, design, mode, commerces du quotidien : les locomotives Primark (5800 m²) et Carrefour Market (5700 m²), les marques Superdry, Mango, New Look, Zadig & Voltaire, Guess, Levi’s, Adidas Originals, Undiz, Pittarosso, Lollipops, Sephora, Kiko, Habitat, Flying Tiger Copenhagen, ÏDKIDS et un pôle de restaurants attractifs parmi lesquels Burger King, Air Bagels ou encore Beef House, entre autres !

 

Beaugrenelle, the feel good place, aimante les marques tendance

En quelques mois, Nyx, Bellerose, Bensimon et Ladurée, qui ouvriront pour la première fois en centre commercial, ont signé à Beaugrenelle. Et d’autres signatures viennent d’intervenir, comme Fusalp et Indiana !

 

A un an de son ouverture, Eden (Servon – Seine et Marne) fait le plein de signature!

Avec une attention particulière portée aux familles, nombreuses dans la région, la programmation commerciale d’Eden, dont l’ouverture est prévue à l’automne 2018 proposera une offre de prêt-à-porter, des loisirs indoor/ outdoor et des restauration. Parmi les marques qui ont déjà rejoint Eden, on retrouve Jysk sur 1 000 m² pour l’équipement de la maison, La Halle Mixte, Armand Thierry, Jennyfer pour le prêt-à-porter, Moa pour les bijoux et accessoires, Fête Sensation pour la décoration et les accessoires de fêtes. Le pôle loisirs de 4 500 m², accueillera le très attendu Kinépolis et ses 9 salles de cinéma, un Speed park composé d’un bowling, karting, billard, laser game, escape game. L’îlot de restauration bénéficiera d’un vaste choix de cuisines des quatre coins du monde avec Madras, Steak’n’Shake, Hippopotamus, Tablapizza et Ayako Sushi. Le chocolatier De Neuville proposera des créations très gourmandes.

 

Steel, nouvelle destination shopping et design de Saint-Etienne !

 

Portée par une ligne éditoriale design, la programmation commerciale de Steel sera très attractive avec des enseignes innovantes et complémentaires au centre-ville. Steel accueillera les enseignes référentes de chaque domaine, dans les univers que les consommateurs attendent : l’équipement de la maison, avec notamment une grande surface de bricolage Leroy Merlin et Tiger le nouveau concept de décoration danois très tendance. La mode sera également à l’honneur avec des enseignes de prêt-à-porter et accessoires dont La Halle Mixte, Moa, Kiabi, Orchestra et Orchestra Prémaman. Une grande surface de sport Decathlon proposera un large choix d’équipement à la personne et au sport.

Steel proposera une expérience client unique avec une offre de loisir et de restauration innovante (10 restaurants sur 3000 m²). Véritable parc urbain, Steel proposera un large choix d’activités inédites et actives : une zone outdoor de sport urbain, la Cité des Enfants, un centre fitness, un espace foodtruck…

Avec Steel, l’enjeu est de proposer un véritable pôle commercial structuré autour des enseignes inédites avec une offre mixte de restaurants et de loisirs. Steel va se traduire comme une destination forte, un véritable lieu de shopping, loisir et restauration.

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Le chantier de Muse à Metz, par Maurice BANSAY Apsys

Le chantier de ce nouveau centre commercial :

 

A l’occasion du Siec, zoom sur les projets d’Apsys 

Prochaine opération iconique : Muse !

 

Venez découvrir l’actualité d’Apsys et ses projets sur le stand F10-G11. Prochaine ouverture à venir, Muse (Metz) fera l’événement à l’automne grâce à son concept ultra-créatif, son offre commerciale toujours plus attractive et son expérience client généreuse. Neyrpic (Grenoble), lieu vibrant au sein d’une ancienne manufacture, sera également à l’honneur, tout comme Eden (Seine-et-Marne) et Steel (Saint-Etienne) dont les travaux démarreront prochainement !

 

Déjà commercialisé à plus de 90%, Muse, creative (shopping) place, finalise son « casting » de marques exclusives et tendance : zoom sur les dernières signatures.

 

Micromania/ Zing Pop Culture, nouveau concept hybride très tendance, a choisi Muse pour sa première implantation en France. La boutique Micromania/Zing Pop Culture de Muse comprendra un espace dédié aux jeux vidéo ainsi qu’une offre large en produits dérivés pour les fans de pop culture. Rituals, célèbre marque néerlandaise des produits de beauté, a aussi choisi Muse pour sa première implantation dans le Grand-Est et y proposera en exclusivité ses produits raffinés pour le corps et la maison. Kujten (marque française de référence du cachemire de Mongolie), K-Way (célébrissime pour ses coupe-vent intemporels et haut-de-gamme !) et Jott (marque marseillaise spécialisée dans les doudounes colorées) viennent renforcer une offre mode déjà très attractive ! Adiqt viendra renforcer l’offre décoration/ maison de Muse avec ses collections dédiées à l’art de la table et la cuisine. La pâtisserie Aux Merveilleux fera le bonheur des gourmands avec les produits phares (meringues et brioches revisitées) qui ont fait la renommée de la maison !

 

Nouveau mall de Lorraine dont l’ouverture est prévue à l’automne 2017, Muse proposera 112 enseignes (aux trois-quarts inédites à Metz) en food, design, mode, commerces du quotidien : les locomotives Primark (5800 m²) et Carrefour Market (5700 m²), les marques Uniqlo, Superdry, Mango, New Look, Zadig & Voltaire, Guess, Levi’s, Adidas Originals, Undiz, Pittarosso, Lollipops, Sephora, Kiko, Habitat, Flying Tiger Copenhagen, ÏDKIDS et un pôle de restaurants attractifs parmi lesquels figurent Burger King, Air Bagels ou encore Beef House, entre autres !

80 000 m² (37 000 m² de commerce) – 112 boutiques et restaurants – ouverture 2017

 

Eden, « Refresh the retail ! » à Servon (77)

Promenade piétonnière et végétale pour toute la famille, Eden proposera un mix de commerces, restaurants, loisirs indoor/ outdoor et espaces de vie conviviaux. Son architecture moderne et chaleureuse, signée L35, soulignera la douceur de vivre propre au « pays de la Rose ». Eden jouira d’une excellente accessibilité. Complémentaire à une zone commerciale actuellement en construction, Eden sera la destination shopping/ loisirs/ plaisir à taille humaine de Seine-et-Marne.

30 000 m² – 50 boutiques et restaurants – ouverture 2018

 

Steel, Active shopping resort à Saint-Etienne (42) – Lancement des travaux en septembre

Stratégiquement situé à l’entrée de Saint-Etienne, Steel sera une nouvelle figure de proue pour la ville du design, grâce à une architecture et un design puissants (dont une résille, spectaculaire et poétique, inspirée par les marqueurs locaux). En complémentarité avec le centre-ville, le mix merchandising se concentrera sur l’équipement de la maison, le bricolage, les loisirs et le sport. Cet « Active shopping resort » offrira une expérience client unique avec 5 000 m² d’activités indoor et 37 000 m² d’espaces verts et des terrains de jeux.

70 000 m² – 60 boutiques et restaurants – ouverture 2019

 

Neyrpic, l’ancienne manufacture reprend vie, à Saint-Martin d’Hères (38)

À l’emplacement des usines éponymes, Neyrpic sera un lieu vibrant et pluriel où commerces, loisirs, sports, culture et nature seront intrinsèquement liés. L’architecture de Neyrpic, signée Edouard François, détournera matériaux et turbines issus de l’ancienne manufacture et containers industriels, dans un esprit brut ultra-inventif. Au cœur du projet, une coulée verte accueillera des événements, des activités saisonnières, happenings, terrasses de cafés et restaurants. Résolument respectueux de son environnement, Neyrpic générera une partie de l’énergie nécessaire à son fonctionnement grâce à 20 000 m² de panneaux photovoltaïques en toiture.

46 000 m² – 95 boutiques et restaurants – ouverture 2020

 

 

A propos d’Apsys

Orfèvre de l’immobilier commercial, Apsys conçoit, réalise et anime des lieux iconiques, en cœur et en entrée de ville, et s’attache à y déployer une expérience client exceptionnelle. Apsys Lab, notre incubateur d’idées, réunit des passionnés d’innovation qui analysent l’ADN des lieux et anticipent les tendances émergentes, façonnant ainsi le centre commercial de demain. Foncière de développement présente en France et en Pologne depuis 1996, Apsys gère un portefeuille de 30 centres commerciaux (parmi lesquels figurent Beaugrenelle et Manufaktura, tous deux lauréats du prix ICSC du meilleur centre commercial européen) et pilote 6 projets en développement dont Muse, dernier-né de l’imaginaire Apsys, qui ouvrira ses portes à l’automne 2017.

 

Maurice BANSAY Apsys s’installe au siège social du Parti Socialiste

Apsys a ces nouveaux bureaux depuis la rentrée 2017 et pourtant :

Maurice BANSAY, Apsys

achète le siège social du PS, 10 rue de solférino 75007 Paris

pour ces nouveaux bureaux


Apsys possède un siège à son image
Fin juillet, Apsys a pris ses quartiers dans des nouveaux bureaux situés au 28-32 avenue Victor Hugo, à Paris. Pensés dans un esprit de « co-working », ils s’articulent autour d’un Lab, véritable pièce à vivre et à échanger des collaborateurs. A la fois élégant, chaleureux et créatif, ce nouveau siège est un environnement propice à la création de nos prochaines Iconic Places.
Situés à deux pas de la place de l’Etoile, dans un immeuble de standing totalement rénové, les nouveaux bureaux d’Apsys sont composés d’un plateau de 1300 m² divisé en trois espaces : un espace réceptif confortable et élégant, pensé autour des codes des boutiques-hôtels, un Lab conçu comme une pièce à vivre composée de plusieurs corners : un espace pour consulter la presse, un autre où échanger avec des fauteuils, canapé et table basse, un espace où se détendre avec un babyfoot, une machine à café et une grande tablée conviviale ! Le Lab accueille une œuvre d’art majestueuse et, sur son plafond, une fresque inspirée de l’histoire d’Apsys.
Les bureaux sont organisés pour favoriser le coworking : pas de cloisons, des salles de réunion internes, du wifi puissant, des phonebox insonorisées, et des lieux d’échanges informels, comme les togunas, une sorte de canapé avec un plafond pouvant accueillir 6 personnes, et leur permettant de se parler sans déranger leurs voisins de tablée. Aménagés par l’agence Fostine Ferro Interior Architecture, ces nouveaux bureaux offrent des aménagements confortables et sur-mesure.
« Nos bureaux reflètent la nouvelle dimension d’Apsys, indique Fabrice Bansay, directeur général. Aujourd’hui, Apsys a un potentiel de développement sans précédent : nous gérons 2 Millions d’€ d’actifs et avons 1 Millions d’€ d’actifs en cours. Véritable incarnation de ce qu’est devenu Apsys et de son potentiel, ces bureaux ouvrent le champ des possibles ! »

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.